Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Fédération française de cyclotourisme exprime sa satisfaction concernant l’évolution des mesures sanitaires

Publié le par Frédéric Azaïs

La Fédération française de cyclotourisme exprime sa satisfaction concernant l’évolution des mesures sanitaires. Celles-ci prennent en compte dès ce samedi 28 novembre, nos demandes plusieurs fois réitérées directement, ou encore avec le CNOSF et l’ensemble des acteurs du vélo. 

La possibilité de pratiquer, en individuel, une activité physique dans un rayon de 20 kilomètres et sur une plage horaire de 3 heures, permet l’usage du vélo comme activité physique essentielle à la santé, comme nous l’avions demandé. 

  

L’apprentissage du vélo reprend pour les jeunes ! 

Nos écoles françaises de vélo vont également pouvoir reprendre leurs activités en extérieur. C’est un enjeu majeur pour l’éducation physique, afin de lutter contre la sédentarité et toutes ses conséquences sur la santé des enfants et des jeunes. C’est également une nécessité pour favoriser l’usage des mobilités douces dans notre pays. Pour accompagner cet engagement pour le vélo par un apprentissage de qualité des jeunes, rien de mieux qu’une structure accueillante, encadrée par des personnes formées : les écoles françaises de vélo.  

Pour toute demande concernant l’apprentissage des jeunes : Isabelle Gautheron, Directrice technique nationale – i.gautheron@ffvelo.fr. 

  

Nos clubs sont des lieux essentiels d’accueil ! 

La saison 2020 du vélo a été quelque peu chamboulée et tous nos clubs ont dû s’adapter à cette situation. Les organisateurs d’événements ont été contraints d’annuler et reporter ces moments conviviaux… Ils ne peuvent pas encore reprendre l’ensemble des activités.  

La Fédération continuera de les accompagner pour passer cette période : les financements, dans le cadre du rapport d’activité qui est adapté, le développement d’aides matérielles (Écoles françaises de vélo, accueil handicap), la promotion (kits de communications matériels et à télécharger). Pour toutes demandes, questions ou difficultés, n’hésitez pas à contacter le siège fédéral : info@ffvelo.fr. 


> 

Notre passion reste toujours ancrée pour accompagner le développement de l’usage du vélo !

Publié dans Vie du club

Partager cet article

Repost0

La Fédération française de cyclotourisme propose, avec 16 autres signataires, des pistes d’actions concrètes pour permettre au plus grand nombre possible de citoyens d’accéder à la solution vélo.

Publié le par Frédéric Azaïs

 

 

 

Publié dans Vie du club

Partager cet article

Repost0

Strava : l'outil social et sportif adopté par 28 % des cyclistes

Publié le par André Le Goff

Selon le media "Challenges" l'application vient de lever 110 millions de dollars, faisant d'elle une licorne, avec plus de 70 millions d'utilisateurs. En France, l'application est désormais plus utilisée par des coureurs (41%) que des cyclistes (28%). Strava a connu le succès en réussissant à transformer chaque sortie en jeu. Une portion de route devient un segment avec un meilleur temps à faire chuter. Afin d'en détenir le record. Il est possible d'aimer ou de commenter les sorties sportives de votre réseau d'amis. 

Avant d'aborder la vocation sociale de Strava (en suédois, le terme signifie "lutte", "se battre pour"), il convient d'expliquer ou de rappeler les raisons de son succès, et d'abord de décrire l'outil pratique au service des sportifs, et donc des cyclistes, premier public à l'origine de sa création.

1 - La gestion des itinéraires et des performances au cœur du système :

1.1 - Des parcours facilités :

Strava est interfacé avec la plupart des applications du marché : Garmin connect, Fitbit, Runstatic, etc., quel que soit le support : ordinateur, tablette, montre, smartphone.

Par son interface très ludique, il est utilisé avant tout pour sa gestion des itinéraires. C'est cet outil que j'utilise pour tracer les parcours de l'ACP sur le blog. Je pourrais le faire aussi bien à partir de Garmin Connect, mais Strava est beaucoup plus facile à utiliser. Tout au long de la création du parcours avec l'aide de la souris, un tracé secondaire sous forme de graphique permet de voir évoluer le dénivelé. Une fois le parcours crée, il faut alors l'exporter au format de fichier GPX ou TCX, sur un de vos GPS préférés. Sur le volet cartographique, Garmin Connect, dispose pour l'instant d'un avantage : des colorisations différentes selon par exemple, les montées et les descentes, avec variation de l'intensité des couleurs selon les pourcentages.

Le tracé ainsi réalisé, vous disposez : du kilométrage total, du chrono à prévoir (le système se base sur une moyenne de vos sorties effectives passées), du dénivelé, du type de sortie (route, vtt, cyclocross). Vous pouvez aussi solliciter une aide sur des parcours populaires, sur la base des données des utilisateurs.

L'autre volet, c'est l'enregistrement de vos parcours réels effectués. La plupart des GPS du marché, effectue un export automatique de votre parcours vers Strava. En outre, si vous disposez d'une ceinture cardio-thoracique, Strava récupère automatiquement vos paramètres. Outre, les paramètres classiques, et selon votre équipement, vous disposez ainsi (avec des graphiques mesurant leur évolution le long de la sortie) : la vitesse en déplacement, les calories dépensées, votre fréquence cardiaque (max, moyenne), température, vitesse et direction du vent, capteur de puissance. Garmin connect de son côté rajoute d'autres paramètres : cadence de pédalage, fréquence respiratoire, nombre total de coup de pédales, mesure de l'effort sur une échelle de1 à 5, estimation de la transpiration et liquide consommé, allure moyenne par km.

Une "carte d'activités" permet également de voir tout l'historique des tracés effectués. Les couleurs en rouge correspondent aux parcours les plus fréquents.

 

Enfin, moyennant un abonnement supplémentaire spécifique (je sais... 🤑), vous pouvez exporter votre fichier sur l'application "Relive" qui génère une vidéo en 3 D de votre parcours, avec les photos, comme vous pouvez le voir lors des étapes du Tour de France.

1.2 - La gestion de la performance : un volet très attractif pour les sportifs

Strava découpe les trajets en segments définis par les utilisateurs. Exemple pour le col de Jou : on trouve l'appellation "Col de Jou sortie de Vernet".

Mais, si on est moins intéressé par le côté comparatif des performances, la récupération des données depuis votre GPS, et surtout avec la ceinture cardio-thoracique, prend alors tout son sens. C'est devenu une option désormais payante moyennant un modeste abonnement (59.99 € annuel, soit environ 5 €/mois).

Le paramètre de suivi principal repose sur la mesure d'effort. C'est une analyse des données relatives à votre fréquence cardiaque. Grâce au suivi de votre fréquence cardiaque lors de vos entraînements et de son niveau par rapport à votre fréquence cardiaque maximale, Strava présente une valeur pour vous montrer exactement les efforts que vous avez fournis.

Plus vous passez du temps à vous entraîner à fond et plus votre activité est longue, plus le score est élevé. La mesure d'effort s'inspire du concept de TRIMP (TRaining IMPulse) inventé par le Dr Eric Bannister. L'analyse de la fréquence cardiaque se mesure sur 5 zones :

Pour beaucoup de cyclos de l'ACP, dont une majorité sont retraités, ce paramètre de suivi est très important.

Mais Strava revêt un intérêt supplémentaire, c'est le volet social de l'applicatif.

2 - Un outil communautaire, social, entre sportifs :

Chaque sortie individuelle peut ainsi être partagée avec d'autres utilisateurs de Strava, parmi les 70 millions d'abonnés. Il faut ici signaler que la société ne commercialise pas les données des adhérents. Vous pouvez donc contacter via l'application, d'autres adhérents, collègues, amis, membres de votre club, afin de partager vos sorties. Si vos contacts sont d'accord (selon une demande "d'abonnement"), ils auront accès à vos sorties.

Sur chaque parcours réalisé, vous pouvez vous comparer avec vous-même (améliorations ou pas sur un même parcours), avec vos abonnés, avec votre club, avec votre tranche d'âge ou de poids, par sexe, sur l'année en cours.

Chacun peut ainsi vous "liker"👍 pour vous féliciter ou vous faire un commentaire. Pour chaque sortie, vous pouvez mettre un titre évocateur (c'est ce que je fais sur le tableau que je vous joins lors de chaque sortie ACP), et un descriptif de votre sortie. Peu de membres le font ou sont très laconiques. Pour ma part, c'est une occasion de raconter des histoires, de faire comme on dit dans le monde du spectacle, un "story telling" de votre sortie. Vous pouvez ainsi alerter vos abonnés des travaux ou de l'état des routes, de la météo (surtout en montagne), de la découverte de nouvelles routes, des rencontres insolites, etc.

Comme sur Garmin connect, vous pouvez y joindre des photos (par contre, pas de vidéo) avec un plus : la possibilité de les commenter directement sur chacune. C'est d'un grand intérêt lors des sorties clubs, car cela permet de raconter le déroulement de la sortie avec éventuellement des anecdotes, l'information sur les crevaisons, les bons moments conviviaux par exemple, lors des pauses cafés.

Strava a connu ainsi le succès en réussissant à transformer chaque sortie en jeu. Pour les plus sportifs d'entre nous (les cyclo-sportifs du club), une portion de route devient un segment avec un meilleur temps  à faire chuter. 

C'est cette dimension sociale qui est très réussie. Une analyste commentait : "Strava a réussi à créer de nombreuses petites communautés qui sont souvent plus fortes, et plus efficientes que celles des gros réseaux sociaux". 

Bref, un bel outil que je recommande, à condition qu'on dispose au minimum d'un smartphone, et au mieux d'un PC ou d'une tablette. Avec le blog, What'sapp, la messagerie traditionnelle, Strava est donc un outil optionnel supplémentaire pour la communication au sein des membres de l'ACP.

A bientôt j'espère, pour la reprise des sorties....😎

 

 

Publié dans Parcours

Partager cet article

Repost0

Pédale douce rasage des gambettes

Publié le par francis laforgue

Bonjour à tous,

Aujourd'hui les Dragons jouent une place méritée en finale de Super League à St Helens ville jumelée à Chalons sur Saône, coucou Pauline, ils devront avoir les bonnes jambes pour triompher.

En parlant de jambes, un petit paragraphe sur les gambettes cycliste :

En principe ca me prends vers mi Mars début Avril, à l'orée des beaux jours quand le fonds de l'air se radoucit et m'incite à troquer la tenue d'hiver contre une tenue plus légère , j'enfile maillot et cuissard court pour pédaler sans aucune gène. Dopé par l'ambiance du beau temps nous carburons mieux.

Seule ombre à cette reprise une abondante pilosités sur les gambettes !! Sur une musculature ayant retrouvée galbe et tonicité ces poils paraissent superflu, faut les éliminés. Bien des arguments militent en faveur du rasage. D'abord un cycliste aux jambes velues ce n'est pas un vrai cycliste pro, mais un gugusse sur un vélo, autant dire un pas grand chose. La différence tient donc à ses poils qu'il faut éradiquer.

En avoir ou pas ? Certains n'osent pas prendre le rasoir par peur des allergies, d'autres pensent que se raser la figure tous les matins c'est suffisant. OK mais tout bien réfléchit les avantages l'emportent sur les inconvénients.

Depuis une certaine chute dans la descente du Col de l'Iseran, j'ai souscrit au rasage des gambettes. Le rasage permet d'évier les désagréments d'une chute. Particules de goudron, gravillons à profusion, débris de verres sur les pistes cyclables peuvent s’incruster dans la plaie. Primo dégazonnage préventif sauf bien sur en  hiver ou l'on portent les cuissards longs, secondo être à jour du vaccin anti tétanique, tertio redoubler de prudence  après cinquante ans pas le droit de se casser la pipe.

Autre application du rasage, il facilite l'application des crèmes de massage et autres lotion et pour terminé il assure un meilleur coefficient de pénétration dans l'air , 5 secondes de gagner sur 40 kms !!! un must pour tout cyclotouristes !!! Bon je me sans pas concerné par cet avantage chronométrique.

Par contre, le rasage peut entrainer chez certains des effets secondaires pervers du genre gonflement des chevilles peut être des cuisses et surtout augmentation du tour de... tête. Pour illustrer notre causerie sur le rasage, je passe une demi heure durant la première tonte du printemps à occupé la salle de bain à pratiquer tous les soins pour un rasage au top, j'use une paire de lame gilette, pas de pub, je dégomme une bombe de mousse à raser et un quart de lotion apaisante après le rasage pour éviter coupures et surtout rougeurs et autres irritations des poils.

Impeccable, de la cheville aux cuisses en passant par le jarret j’ai effacé toute trace de duvet, des gambettes de coursier pro, sculptées par mes sorties hivernales d'entrainement. Demain dans mon beau maillot de l'ACP j'aurai l'air d'un pro, non, je vais rouler aussi vite que Julian et endosser le maillot arc en ciel !!!

Bon donc il ressort du rasage des gambettes que se raser les jambes pour un  cyclo ce n'est pas un acte anodin, nous mettons une jambe voir les deux dans l'engrenage de la Vélomania ! Gardons nous mes amis de déviances d 'une saine pratique à double tranchant car cela peut dégénérer en syndrome obsessionnel pour certains, comme a dis Jean de la Fontaine : dans la Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf.

En résumé, le rasage des jambes à beaucoup d’avantages sportifs mais il ne faut pas qu'il induise une forme irréversible de passion cyclomaniaque, jusqu'à nous faire  carrément déjanter, attention à la chute !!!

FIN de cette causerie, il faut bien passer le temps pendant ce confinement, attendez mi Mars pour commencer à s'alléger !!!  Bonne lecture à tous les copains et visca les Dracs pour une place en finale, ce serai largement mérité.

A très bientôt, en tenue légère sur le bicycle, le vélocipède ou le vélo pour une bonne partie de manivelles, tout à droite pour emmener la braquasse, faire rougir le treize dents et rouler sur la grande soucoupe... raser ou pas !!         Francis

 

Partager cet article

Repost0

dansmonrayon.fr, l’appli pour rouler pendant le (re)confinement

Publié le par Frédéric Azaïs

Géovélo vient de lancer dansmonrayon.fr, une plate-forme qui permet de tracer un parcours vélo, dans un rayon d’1 km autour de son domicile, à réaliser en moins d’une heure. En cet époque de (re)confinement, c’est un outil utile, pour continuer à rouler en plein air.

https://dansmonrayon.fr/

Publié dans Parcours, Vie du club

Partager cet article

Repost0

Pétition - Pour que le vélo puisse être pratiqué comme activité physique essentielle pour la santé !

Publié le par Frédéric Azaïs

09 novembre 2020

La Fédération française de cyclotourisme demande que le vélo puisse être pratiqué comme activité physique essentielle pour la santé !

Il y a quelques mois, lors du premier confinement, la France se trouvait le seul pays dans lequel le vélo était mis de côté par des mauvaises interprétations et un zèle appuyé de contrôles sur le terrain. Il a fallu attendre plusieurs semaines une réponse loin d’être satisfaisante sur la situation. Quel mauvais signal, au moment même où le Plan national vélo se concrétise, que les collectivités aménagent leurs territoires pour favoriser la pratique, que le Savoir rouler à vélo forme des milliers d’enfants.

Le déconfinement a d’ailleurs démontré la prise en compte du vélo par nos concitoyens, comme distanciation physique et aussi comme retour à l’activité physique. Aujourd’hui, outre le fait que le vélo fasse partie intégrante des déplacements, c’est aussi l’activité largement plébiscitée par les Français.

Le gouvernement, fin octobre, a été amené à prendre de nouvelles mesures pour lutter contre la propagation de la pandémie. Nous assistons dans ce cadre, à un retour en arrière incompréhensible, permettant une multitude de dérogations (les exemples se multiplient), mais interdisant l’usage du vélo en tant qu’activité physique, au-delà d’une heure et d’un kilomètre du lieu de résidence. Alors même que la pratique du vélo est un véritable atout santé sans mise en cause des gestes barrières indispensables.

C’est pourquoi, la Fédération française de cyclotourisme, en responsabilité, demande que soit revue la limitation de la pratique du vélo comme une véritable activité physique, qui aujourd’hui relève de l’interdiction. Ainsi, la Fédération demande de la permettre individuellement dans un périmètre et un environnement adaptés et raisonnables.

Pour que le vélo puisse être pratiqué comme activité physique essentielle pour la santé, nous vous invitons à signer et à relayer la pétition en ligne : Je signe la pétition

Publié dans Vie du club

Partager cet article

Repost0

Quelles citations velocipédiques

Publié le par Francis Laforgue

Bonjour à tous,

j’espère que tout se passe bien en cette période de restriction vélocipède. Pour occuper la route quelques citation sur le vélo, bonne lecture et garder la grande forme pour 2021.

S'endormir au volant, c'est très dangereux. S'endormir à vélo, c'est très rare.

Rien ne peut se comparer au plaisir d'une randonnée à vélo.

La vélocipédie est autre chose qu'un sport : c'est un bienfait social.

Il est idiot de monter un col à vélo quand il suffit de se retourner pour le descendre.

Quand ton moral est au plus bas, quand l'espoir n'y est pas, grimpe sur ton vélo et va rouler sans penser à autre chose que la route que tu empruntes.

Le progrès aurait du s’arrêter quand l'homme a inventé la bicyclette.

Chaque fois que je vois un adulte sur un vélo, je reprends espoir pour l'avenir de l'humanité.

Le père à son fils ou fille : Tu as voulu un vélo, alors maintenant pédale.

La révolution c'est comme la bicyclette : quand elle n'avance pas , elle tombe...

Un Tour du Monde ou de France commence par un seul coup de pédale.

A défaut de délier les langues, ça délie les gambettes le vélo, en vélocité.

La bicyclette est le moyen de transport plus civilisé, les autres formes de transport deviennent chaque jour... cauchemardesques.

La vie c'est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre.

Et pour terminer en beauté :

j'appartiens à cette communauté pédalante  ou l'on s'appuie sur l'épaule du copain pour jeter un regard en arrière, ou l'on s'échange un salut, une compote et une bonne tasse de café au bistrot des Copains d'abord...

A bientôt sur les routes du Pays Catalan. Sempre en dabant !!!    Francis

 

Publié dans Vie du club

Partager cet article

Repost0

La Fédération française de cyclotourisme vous propose le programme Vélomaison pour continuer de pédaler, même dans la tête !

Publié le par Frédéric Azaïs

Publié dans Vie du club

Partager cet article

Repost0

Article publié depuis Overblog

Publié le par Frédéric Azaïs

  Bonjour,
 
Vous trouverez ci-dessous les éléments que nous a transmis Isabelle GAUTHERON, Directrice technique nationale, suite aux directives de l'Etat et du Ministère des Sports.
 

                                                    INFORMATION 

DIRECTION TECHNIQUE NATIONALE         

 

Date :   3 novembre 2020                                                                          

De :       Isabelle GAUTHERON  

Objet : Règles applicables aux activités de notre Fédération durant le confinement                                                    


 

Compte tenu de la situation sanitaire, le gouvernement a imposé depuis le 30 octobre un second confinement sur l’ensemble du territoire national. Les règles de celui-ci sont établies par le décret 2020-1310 du 29 octobre.

 

  • Il s’applique à nos activités fédérales dans les termes suivants : 
    • La pratique du vélo, comme activité physique sur la voie publique peut se faire uniquement dans un rayon de 1 km autour de son domicile durant une heure. Vous devez être munie de l’attestation dérogatoire de déplacement ;
    • Elle doit se faire de façon individuelle et non en groupe constitué ;
    • Les clubs sont considérés comme des établissements d’APS, par conséquent, ils ne peuvent pas se réunir pour pratiquer ensemble au sein d’un groupe ;
    • Les activités pour les jeunes mineurs au sein des structures labellisées ou non, sont soumises aux mêmes règles, elles sont donc interdites. Seules les activités mises en place par un club dans le cadre des temps scolaires et péri scolaires sont autorisées ;

 

  • Pour les personnes en situation de handicap, les mêmes règles de pratique (1 km - 1 heure) s’appliquent. Seule la distanciation n’est pas obligatoire dès lors où le handicap impose la présence d’une tierce personne (le tandem). L’attestation dérogatoire de déplacement est obligatoire.

 

  • L’usage du vélo à des fins de mobilité dans le quotidien est autorisé. Il peut être utilisé uniquement pour les déplacements à effectuer dans le cadre dérogatoire, muni de l’attestation. Cependant, détourner un motif dérogatoire pour exercer une sortie à vélo, pourrait amener à une verbalisation.

 

  • Les formations fédérales de bénévole en présentiel sont suspendues.  
     
  • Les réunions de clubs, CODEP, COREG, ainsi que les assemblées générales des structures ne peuvent pas se tenir en présentiel. Elles pourront être organisées à distance par visioconférence. Les votes peuvent être électroniques ou pas correspondance. 

 

 

Prenez soin de vous et des autres en respectant pas les gestes barrières. 

 
Avec nos meilleures salutations,

 

 

Agnès Lecour
> Secrétariat général
>  + 33 (0)1 56 20 88 85
>   
info@ffvelo.fr

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE CYCLOTOURISME
> 12, rue Louis Bertrand - CS 80045
> 94207 Ivry-sur-Seine Cedex
   

Publié dans Vie du club

Partager cet article

Repost0

Suspension des activités du club

Publié le par Frédéric Azaïs

Bonjour à toutes et tous,

En raison du confinement toutes les activités du club sont suspendues.

Pour les même raisons, l'assemblée générale annuelle est reportée à une date ultérieure.

Bon courage à toutes et tous... n'hésitez pas à publier vos séances home-trainer sur Strava.

A bientôt,

Frédéric

Publié dans Vie du club

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>